Catégories,classes et états

Catégories,Classes et États

Grandes catégories de poisons

On distingue trois grandes catégories de poisons :

  • les poisons chimiques (arsenic, cyanure, phénol, sarin, phosgène...) ;
  • les poisons biologiques (batrachotoxine, curare, toxine botulique, muscarine,ricine, tétraodontoxine...) ;
  • les poisons physiques (radionucléides : rayonnements alpha, bêta, gamma).

Le poison peut être:

  • gazeux
  • liquide
  • solide

Il peut agir par:

  • contact (absorption cutanée)
  • inhalation
  • ingestion 
  • injection.

Il existe des poisons naturels (gaz, minéraux, alcaloïdes, venins...) et des poisons créés par l'homme.

On distingue aussi les toxiques lésionnels (paraquat, colchicine ...) des toxiques fonctionnels (antiarythmiques, antidépresseurs, tricycliques, barbituriques, carbamates, chloroquine, digitaline, théophylline ...).

Classes de poisons

  • Neurotoxiques (Inhibiteur de la jonction synaptique ...) : Les neurotoxiques agissent sur l'influx nerveux, empêchent la coordination motrice et bloquent certains muscles essentiels (muscles respiratoires, cœur). Les plus connus sont le curare, les neurotoxines, et les gaz innervants ; de nombreux insecticides appartiennent à cette classe. Le plus souvent, leur cible est l'interface entre la cellule nerveuse et la cellule suivante (nerveuse ou musculaire) ;
  • Poisons nécrosants et poisons hémolysants : Les cellules vivantes sont des poches pleines à craquer, qui ne tiennent que grâce à une armature, un filet composé de lipides et de protéines que la cellule entretient en permanence. Certains poisons détruisent ce filet, soit en catalysant et accélérant sa décomposition, soit en prenant la place de certains éléments mais sans assurer la solidité de l'ensemble ;
  • Inhibiteur de la synthèse d'ATP : Les cellules vivantes fonctionnent avec l'énergie de l'ATP, fournie par les mitochondries. Les cyanures bloquent la synthèse d'ATP, ce qui prive en quelques secondes ces cellules de toute énergie, arrêtant toutes les synthèses et toute activité motrice, et provoquant rapidement la mort ;
  • Inhibiteur de la jonction musculaire : Le chlorure de potassium provoque un arrêt du cœur en empêchant la création du potentiel cellulaire nécessaire à la contraction des muscles. C'est ce dernier poison qui est utilisé dans certains États des États-Unis pour exécuter les condamnés à mort ;
  • Poison cumulatif : Un poison peut également agir lentement par accumulation. Par exemple, le mercure, le plomb et les autres métaux lourds, le benzène et d'autres composés aromatiques;
  • Poisons mutagènes et poisons allergènes : Enfin, l'amiante (provoquant des cancers des poumons et de la plèvre), de nombreuses poussières (sciure de bois, poussières de terre et de charbon), les allergènes, ont des effets nocifs dont la survenue n'est pas certaine, mais plus ou moins probable selon la dose et la fréquence d'exposition, et selon la sensibilité de la personne.

Beaucoup de substances considérées comme des poisons sont en fait des précurseurs de poisons : c'est le corps lui-même qui les transforme en poisons. Par exemple, le méthanol n'est pas toxique, mais est transformé en méthanal(Formol) dans le foie.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×