Tétrodotoxine

Tétrodotoxine

Nom: Tétrodotoxine

Catégorie: Biologique

Classe: Neurotoxine


d6ba3f2247b584271dd8154efb455b1b.jpg


La tétrodotoxine bloque de manière très selective le pore des canaux sodium voltage-dépendants, empêchant ainsi le passage de l'influx nerveux. Ce blocage sous un certain niveau est réversible. La dose léthale serait de 20mg pour un être humain.

 

En cas d’intoxication, le taux de létalité est supérieur à 50 %. Une vingtaine de grammes de chair de fugu peuvent provoquer la mort. Les signes cliniques apparaissent assez rapidement (dix minutes à quatre heures après ingestion). Ce délai varie en fonction de l’individu et de la dose de tétrodotoxine ingérée. La tétrodotoxine étant hydrosoluble, elle passe facilement la barrière gastrique et est absorbée au niveau de l’estomac. Le pronostic est d’autant plus sévère que le délai d’apparition des premiers symptômes est court.

Le tableau clinique se présente ainsi:
Atteinte du système nerveux avec paresthésies orales et périorales, nausées souvent accompagnées de vomissements, parfois avec diarrhées et douleurs abdominales.
Vertiges, pâleur, sensation de malaise, puis ataxie et engourdissement général avec la sensation de flotter. Fourmillements et picotements des extrémités précédent la paralysie des membres inférieurs et des extrémités.
Modifications de la sensibilité profonde, la gorge et le larynx sont touchés très tôt ce qui provoque une dysphagie voire une aphagiecomplète, ainsi qu’une dysphonie.
Dilatation des pupilles (mydriase).
Dans le cas d’intoxication aigue, bradycardie et hypotension, hypersalivation, hypothermie, hypersudation, asthénie.
Cyanose des extrémités et des lèvres, hémorragies pétéchiales sur le corps.

 

Ces symptômes surviennent en moyenne huit heures après ingestion. Par la suite, une paralysie spastique apparaît.
Le décès est souvent dû à une paralysie respiratoire, l’état de conscience n’étant en général pas affecté.

 

On peut distinguer quatre stades dans l’intoxication :

 

1.paresthésies buccales suivies dans certains cas de nausées et vomissements.
2.paralysie motrice des doigts et des membres (les réflexes ostéotendineux restent présents).
3.perte des mouvements musculaires volontaires, cyanosehypotensiondysphagie et dysphonie. Détresse respiratoire.
4.La mort survient par arrêt respiratoire. Les battements cardiaques persistent mais sont de courte durée. Arrêt cardiaque par collapsus.


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site